Radios

Articles journaux

Le tracé du dédoublement de la RN27, entre El Milia et la limite de la Wilaya de Mila, définitivement arrêté

EDITION 04 07 12Le tracé du dédoublement de la RN27, entre El Milia et la limite de la Wilaya de Mila, définitivement arrêté
Suite à la présentation du projet d’étude, mi-juin, par le bureau d’Etudes SEETS lors d’une rencontre avec les services de l’exécutif de la wilaya, où quatre variantes pour le dédoublement de la future route entre El Milia (Jijel) et la limite de la wilaya voisine de Mila ont été proposées par le bureau d’études auquel a été confié ce projet, lors de son exposé, le tracé du dédoublement de la RN27 entre El Milia et la limite de la Wilaya de Mila vient d’être définitivement arrêté.

En savoir plus...

Articles de presse nationales

L’art de faire apprécier les vers

poetesse 2615521 465x348pNative de Jijel, Nina Lys Affane, de son vrai nom Badia Affane, est une poétesse qui a l'art de faire apprécier ses vers. Composés dans un style poétique sublime, ces vers sont applaudis à chaque fois qu'ils sont déclamés ! Son parcours se résume à des études en langue française avant d'enseigner des années durant pour enfin se découvrir une vocation de journaliste.

En savoir plus...

Articles de presse étrangères

NINA LYS BADIA AFFANE - LivreParis

livre paris

Nina Lys Badia Affane - Livre Paris 2016Après des études de Lettres et une première carrière dans l'enseignement, Nina Lys Badia Affane décide de se consacrer au journalisme et à la poésie, qui représente pour elle un moyen de façonner le monde avec sensibilité et beauté.

Primée au Festival de Poésie de Constantine en 2011, elle est élue « poétesse d'honneur » et récompensée pour son œuvre à l'occasion de la Journée mondiale de la Poésie au Festival de Poésie du Maroc en mars 2015.

En savoir plus...

EDITION 05 08 12JIJEL
Violents affrontements entre les habitants de village Moussa et les commerçants informels de fruits et légumes
La saleté a gaché la vie quotidienne des citoyens résidant le quartier Est de village Moussa (jijel) , l’insalubrité a gangréné les rues et les trottoirs de la cité », nous ont dit les jeunes rencontrés sur les lieux . En effet, ces commerçants qui arrivent quotidiennement tôt le matin de tous les coins de la wilaya, stationnent leurs camions l’un à côté de l’autre, provoquant un véritable tapage puis s’installent et étalent leurs marchandises sur les trottoirs, devant les entrées des immeubles, des maisons, les établissements scolaires et même des adminstrations de l’exécutif de la wilaya.

En fin de journée, pour ces commerçants, l’essentiel c’est de vendre et de gagner, ils jettent leurs rebuts un peu partout, et c’est ainsi que la plupart de nos quartiers sont convertis en une foire chaotique, des ordures partout, des poubelles engorgées fouillées par des intrus, enfin il y a la saleté partout ! Ces commerçants causeraient, selon des témoignages, de nombreux désagréments aux habitants du coin. « Il ne se passe pas un jour sans que ces vendeurs n’occupent des espaces empêchant ainsi les riverains de vaquer normalement à leurs occupations quotidiennes, la situation est devenue insupportable» , disent les habitants du quartier, en ajoutant que « Les autorités adoptent une position froide face aux commerces illégaux qui ont investi les places publiques, les trottoirs et parfois la voie publique perturbant au passage la circulation automobile ». Pour mettre un terme à cette situation qui éternise, les citoyens du quartiers se sont organisés, à l’effet d’interdire, à ces ambulants de ne plus s’installer devant leurs domiciles. Cette opération a provoqué la colère des propriétaires de ces marchandises et de nombre commerçants qui sont venus par solidarité pour soutenir leurs collègues provoquant ainsi des affrontements, qualifiés de violents par des temoins oculaires, entre ces derniers et les habitants du quartier. Les vendeurs avaient coupé la route, au niveau de l’entrée Est du chef lieu de la wilaya en stationnant leurs camions dans les deux sens. Il a fallu l’intervention rapide des services de la police pour restaurer l’ordre sur la voie publique et assurer le retour à la normale de la circulation. Selon nos sources aucun incident n’a été enregistré entre les citoyens et les marchands.
Nina Lys AFFA