Radios

Articles journaux

JIJEL: La wilaya de Jijel organise son Salon de l’artisanat

EDITION 13 11 12JIJEL

La wilaya de Jijel organise son Salon de l’artisanat
Organisé par la Chambre de wilaya de l’artisanat et des métiers (CAM), avec le concours de la Direction du Tourisme et de l’artisanat, qui s’est tenu le jeudi et se poursuivra jusqu’à lundi dans le hall du nouveau musée Kotama situé à l’avenue Emir Abdelkader à Jijel.

En savoir plus...

Articles de presse nationales

Note de lecture, A la lisière du temps


actualite2[90427]La poétesse Nina Lys Affane aborde, à travers un recueil de poèmes intitulé A la lisière du temps, paru chez l'Entreprise nationale d'édition et de publicité (ANEP), la question de la perception de la vie et l'origine de la beauté, dans une poésie en vers chatoyante, truffée de bon sens et de rayonnement émotionnel.

En savoir plus...

Articles de presse étrangères

NINA LYS BADIA AFFANE - LivreParis

livre paris

Nina Lys Badia Affane - Livre Paris 2016Après des études de Lettres et une première carrière dans l'enseignement, Nina Lys Badia Affane décide de se consacrer au journalisme et à la poésie, qui représente pour elle un moyen de façonner le monde avec sensibilité et beauté.

Primée au Festival de Poésie de Constantine en 2011, elle est élue « poétesse d'honneur » et récompensée pour son œuvre à l'occasion de la Journée mondiale de la Poésie au Festival de Poésie du Maroc en mars 2015.

En savoir plus...

poetesse 2615521 465x348pNative de Jijel, Nina Lys Affane, de son vrai nom Badia Affane, est une poétesse qui a l'art de faire apprécier ses vers. Composés dans un style poétique sublime, ces vers sont applaudis à chaque fois qu'ils sont déclamés ! Son parcours se résume à des études en langue française avant d'enseigner des années durant pour enfin se découvrir une vocation de journaliste.

A partir de Jijel, où elle donne libre cours à sa plume, elle rapporte les faits de la vie de sa ville. Pour elle, l'écriture est une «manière de se battre en silence contre la régression avide et les injustices». «Depuis ma jeunesse, j'écrivais et je lisais ce que les autres écrivaient. A l'âge de 13 ans, je traçais déjà intimement ce que je ressens et que les autres ne voient pas, tantôt des vers, tantôt des textes.

Ecrire est une thérapie, un espoir, une façon d'être, de faire face aux inquiétudes, à l'hypocrisie de la société, à la peur», confie-t-elle. Badia Affane est l'auteure de deux recueils de poésie qu'elle a édités en 2011 et 2014. Le premier a pour titre «En pourparlers avec l'amour» et l'autre «A la lisière du temps». Œuvre d'une poétesse qui sait exprimer le meilleur de son inspiration, ces recueils ont eu le succès qu'ils méritent. Mais pour elle, «A la lisière du temps» s'est bien distribué à l'étranger.

Ce recueil, elle le résume en ces mots : «C'est un ensemble de confessions, d'états d'âme, d'ivresse humaine, des émotions ciselées en vers, fruit d'un voyage de l'imagination.» Son parcours est jalonné par de nombreuses participations à des événements culturels à l'étranger, où elle a porté la voix de la poésie francophone algérienne. Elle a été la seule représentante de l'Algérie au Congrès mondial de la poésie féminine «Cris de femmes» à Madrid du 4 au 6 mars 2016, où elle a été choisie pour déclamer parmi des poètes de renom venus des cinq continents.

Récemment, elle était présente au Festival international de la poésie de Marrakech, tenu au mois d'avril dernier. Avant cela, elle a fait partie de la délégation représentant l'Algérie au Salon du livre de Paris dans le cadre de la manifestation Constantine capitale de la culture arabe 2015. En Algérie, Badia Affane a pris part à plusieurs manifestations culturelles, festivals et rencontres poétiques, où elle a été primée et honorée pour ses œuvres et ses déclamations.

Amor Z.

source:

http://www.elwatan.com/regions/est/jijel/l-art-de-faire-apprecier-les-vers-26-05-2016-321739_130.php